End of Nations se précise

Par  | Le  | 4 Commentaires
Actualités

Des informations viennent de nous parvenir au sujet du nouveau jeu de Trion World Entertainment (studio à l’origine de RIFT, l’excellent MMORPG paru il y a 1 an). Le studio californien annonçait il y a de cela 1 an après la sortie de RIFT un nouveau jeu, plus précisément un MMORTS (Massively Multiplayer Online Real Time Strategy ou jeu de stratégie en temps réel massivement multijoueur en ligne) du nom de End of Nations. La beta sera accessible prochainement directement sur le site officiel du jeu.

Ce dernier pourrait bien être un challenger de taille pour la mouture de Blizzard Entertainment, à savoir StarCraft II ! Pour ceux ou celles qui n’ont pas entendu parler de EON (acronyme pour End of Nations vous l’aurez deviné), c’est un jeu de stratégie en temps réel (à la manière de StarCraft) dans lequel le joueur évolue dans un monde persistant.

« L’Ordre des Nations » veut imposer un régime totalitaire, un régime de terreur et d’oppression. Mais toi, soldat, tu veux changer la donne, parce qu’autrement, ce n’est pas cool pour ta planète mais surtout pour tes libertés. Alors tu décides de faire le bon choix, à savoir faire face à ce régime qui te dérange, et pour ça, tu as le choix entre deux factions bien distinctes :

  • le Front de Libération qui prône un régime démocrate et qui n’hésitera pas à utiliser les armes pour faire régner la justice et la liberté de chacun !
  • le Cartel de l’Ombre avec son slogan qui envoie bien : « Renversez l’ordre établi. Prenez en main votre propre destinée. » est une faction créée par des anciens membres de l’Ordre des Nations qui se sont rebellés contre le régime en place et qui, à base d’arsenal ultrasophistiqué, veulent imposer une société idéale sous contrôle étroit (tiens, ça me fait penser à une société soi-disant secrète…).

Voilà pour le contexte du jeu. Le joueur aura l’occasion d’être épaulé (et ça c’est plutôt cool) dans sa mission par d’autres joueurs de la même faction que lui. Il y aura un mode conquête du monde à base de gros boss qui envoient bien du lourd mais l’aspect principal du jeu, c’est la personnalisation. Eh oui ! Chaque véhicule ou arme sera personnalisable, de manière à avoir le meilleur arsenal possible pour latter les autres joueurs et/ou boss. Le jeu se veut immersif et social selon les développeurs, qui sont des personnes ayant participé à de nombreuses pointures du jeu vidéo et qui connaissent les RTS comme leur poche.

La beta fermée commence ces jours-ci ou les jours qui viennent, pour y accéder, c’est très simple :

  • créez-vous un compte Trion Worlds (si vous avez RIFT, ça marche aussi). Pour les possesseurs de compte Trion Worlds, une mise à jour concernant votre mot de passe est obligatoire pour des raisons de sécurité.
  • dans la section « Mon compte », il vous faudra aller dans « Gestion des lettres d’information » et de souscrire à la newsletter du jeu, qui vous permettra d’être éligible à la beta-test.

De rejoindre le Facebook ou le Twitter (pour les gazouilleurs comme moi) pour avoir accès aux dernières news et aux dates de beta-test.

Une phase de beta ouverte sera lancée le printemps prochain et la sortie du jeu se fera cet été avec la possibilité de le télécharger gratuitement !

Pour plus d’informations, le site officiel de EON vous tend les bras.

Tags : beta, end of nations, inscription, mmo, mmorpg, téléchargement,

4 réflexions sur « End of Nations se précise »

  1. AvatarSolidSnake74

    J'attends d'en savoir un peu plus de mon côté ! L'éditeur ne pas recontacter mais soyez à l'affût sur le site officiel. Je ferais une vidéo-test histoire de vous aiguiller et de vous donner une idée du jeu dès que j'aurai mon accès à la bêta privé ! Cependant, je reste néanmoins septique quant à la gratuité du soft. Cela ne m'étonnerais pas que Trion World Entertainment ne se fasse pas un peu de sous en proposant un abonnement ou un système identique au Free-To-Play que l'on peut trouver un peu partout sur la Toile, histoire de rentabiliser son jeu. Mais à la moindre information, je vous le ferais parvenir ici-même !!!

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.