Nos impressions sur Mass Effect 3

Par  | Le  | 8 Commentaires
Aperçu
Après un second épisode en demi-teinte pour bien des fans, Mass Effect s’apprête à s’offrir une tr...

Après un second épisode en demi-teinte pour bien des fans, Mass Effect s’apprête à s’offrir une troisième aventure sur PlayStation 3 et Xbox 360. EA a eu l’amabilité de nous convier à son dernier showcase nous permettant d’approcher la bête (sur 360) avant sa sortie calée au 9 mars prochain. N’ayant jamais eu l’occasion de me pencher sur les deux premiers opus, ce fut ma première véritable rencontre avec Shepard, et elle n’a pas été de tout repos. 

Relevé de ses fonctions, Shepard se voit demander en urgence par des hauts gradés qui, en vu d’une invasion imminente de moissonneurs, souhaitent en apprendre davantage sur comment les combattre. Pas le temps d’en placer une pour l’ex-soldat, l’invasion se produit au beau milieu de la conversation coupant court à tout échange. Remis du choc, Shepard traverse tant bien que mal les décombres pour atteindre le port, partie du jeu qui fera office de tutorial pour le joueur. Sans trop vous en dire, le beau gosse aux cheveux courts retrouve son grade et se voit chargé de se rendre sur mars pour consulter des archives relatives aux moissonneurs…
Détail intéressant avant d’avoir lancé la partie, j’ai pu choisir entre trois orientations différentes : « jeu de rôle », « histoire » et « action ». Je me suis dirigé vers « action » car je n’avais pas l’après-midi devant moi. J’ai donc pu esquiver la phase de création de personnage et un certain nombre de choix de réponse dans les dialogues. Ces axes qui font partie intégrante de la série n’étant plus, j’ai eu la drôle d’impression de me retrouver devant un Gears of War. Autant la mise en scène sur la bonne heure de jeu jouée m’a pleinement satisfait, autant la réalisation globale du jeu m’a profondément déçu. Entre ses textures relativement pauvres et étirées, sa modélisation à la limite du passable et l’aliasing quasi permanent, Mass Effect 3 aura fort à faire avant de se mettre à niveau (en sachant que deux mois nous séparent de sa sortie). Passé cela, l’univers est particulièrement bien travaillé et contribue grandement à la mise en scène qui arrive, malgré un visuel pas toujours convaincant, à nous tenir scotché à l’écran. Côté gameplay, on reste dans du standard. De la même manière que GoW, on prend appui sur divers supports et on avance, ça reste plutôt plaisant d’autant qu’avec ses compères, des combinaisons d’habilités et d’armes peuvent rendre le combat un brin plus épique. Autrement, rien de bien révolutionnaire, on retrouve l’arbre des compétences qui sera amené cette fois à se diviser en deux au cours de l’aventure…

Je ne vais pas vous le cacher, je suis sorti perplexe de cette présentation. J’attendais beaucoup de ce Mass Effect 3. Même en ayant entraperçu les deux précédents opus, il m’ait paru très claire que les développeurs ont souhaité rendre leur licence la plus viable commercialement ceci empiétant à fortiori sur l’accessibilité du jeu et donc sur son gameplay. Il est difficile de se prononcer alors qu’un jeu tel que ME3, c’est avant tout une histoire à vivre de bout en bout. J’émets donc des réserves mais n’en reste pas moins curieux à l’idée de voir comment notre ami Shepard sauvera la terre de ces affreuses bestioles…

 

-->

Partager