Craftbox : Fabriquer son propre serveur Minecraft – Installation

Par  | Le  | 2 Commentaires
DIY

Quand j’ai fini de fabriquer la (première) console portable, mon fils venait d’avoir 3 ans et demi. Depuis qu’il est né, je l’ai volontairement éloigné de tous les appareils équipés d’un écran. Téléphone, tablette, ordinateur, borne d’arcades, etc, seules quelques minutes de TV lui sont autorisées par jour pour le moment.
Je suis un gros geek, je le sais et il est certains que mes deux garçons nageront dans cet océan de technologie un jour ou l’autre mais je pense que le plus tard sera le mieux.

Pour les quatre ans de mon grand (fils), je souhaitais l’initier à son premier jeu via le nouveau projet que je vais vous présenter dans cet article. Minecraft a cette faculté d’être à la fois instructif et ludique tout en utilisant des formes et des couleurs simples à comprendre. Le meilleur moyen à mon sens de rentrer dans le monde merveilleux du jeu vidéo pour un petit gars comme le mien ;)

Pour jouer à Minecraft, il faut tout d’abord ce qu’on appelle un client (le jeu que vous téléchargez) et un serveur sur lequel vous allez vous connecter avec votre client. Il existe pléthore de solutions en ligne pour générer son propre serveur ou directement aller sur des serveurs publics mais le but est ici de faire son propre serveur Minecraft pour toute la famille et les amis, accessible à la fois en local et en ligne.

Le Raspberry Pi 3 va nous permettre nous permettre d’héberger une partie Minecraft à moindre frais et pouvant aller jusqu’à 5 / 6 joueurs en même temps sans problème de lag ou d’affichage quel qu’il soit.

Vous pourrez jouer à votre serveur Minecraft dés la fin de cet article

Ce sera l’occasion pour ceux qui ne connaissent rien ou peu en électronique et en programmation d’apprendre à coder et réaliser nos premiers montages électroniques.

Vous le savez, j’apporte énormément d’importance au visuel, nous passerons donc par un design le plus sympathique possible (enfin, de mon point de vue :D), épuré et en rapport avec l’univers du jeu évidemment ;)
Il va de soit qu’un chapitre entier sera consacré à ce point.

Le but est ici d’apprendre ensemble, tout le processus de conception d’un objet à la fois design et interactif (ça claque hein ?).

Commençons par l’équipement complet, vous aurez besoin de ceci :

Au niveau du matériel, vous aurez besoin de ceci :

Les domaines que nous allons étudier et apprendre (et comprendre) :

  • SSH / Commande Linux / Notion de service
  • Électronique et les notions qui en découlent
  • La soudure, avec quelques astuces pour en faire des belles ;)
  • La programmation générale et Python plus spécifiquement
  • Gestion des ports GPIO du Raspberry Pi

La première étape consiste à faire notre serveur Minecraft. Vous n’aurez besoin que du Raspberry Pi 3, d’une carte Micro SD et d’une alimentation Micro USB pour ça. Vous pourrez jouer sur votre propre serveur dès la fin de cet article !

Commençons par installer Raspbian sur la carte micro SD. C’est le système d’exploitation par excellence (et de base) du Raspberry Pi que nous utiliserons ici (et sur tous les projets DIY du site).

Télécharger l’ISO de Raspbian en version complète et copiez la via Win32ImageDisk (fonction Write) sur votre carte micro SD.
Lancez votre Pi en branchant un clavier, une souris, un écran (HDMI) et patientez un peu le temps que l’OS se charge et installe tout ce qu’il faut pour démarrer sur l’interface utilisateur.

Par défaut, le WIFI intégré au RPI est désactivé, nous allons le paramétrer pour qu’il soit fonctionnel. Allez en haut à droite de l’interface et choisissez votre réseau pour le paramétrer.

Activons ensuite le SSH, qui nous permettra de nous connecter à distance au Raspberry Pi. Allez dans le menu « Configuration » puis sur l’onglet « Interfaces », sélectionner « enabled » pour SSH.

Pour continuer, vous pouvez désormais choisir le « terminal » dans Pixel (via l’interface ») ou via le Wifi grâce à Putty en marquant l’adresse IP de votre PI :

Login : pi
Password : raspberry

Lancez les commandes suivantes pour mettre à jour le système :

sudo apt-get update -y

sudo apt-get upgrade -y

L’option update met à jour la liste des fichiers disponibles dans les dépôts APT présents dans le fichier de configuration /etc/apt/sources.list. L’exécuter régulièrement est une bonne pratique afin de maintenir à jour votre liste de paquets disponibles.

L’option upgrade met à jour tous les paquets installés sur le système vers les dernières versions (couramment utilisé).

Créons ensuite notre dossier de travail dans lequel nous allons mettre tous les fichiers concernant le serveur Minecraft (la commande “sudo” permet de lancer avec les droits administrateurs) :

sudo mkdir /home/minecraft

On se rend alors dans le dossier que l’on vient de créer (« cd » signifie, « allez là ») :

cd /home/minecraft

Nous n’allons pas installer la version serveur officielle de Minecraft mais un dérivé ( Bukkit, CraftBukkit, Spigot…) grâce à un outils de déploiement appelé Buildtools. Cela permettra pour les plus motivés d’installer des mods et de mieux gérer les droits du serveur.
Téléchargeons l’outils (wget est la commande qui télécharge sur Linux) :

sudo wget https://hub.spigotmc.org/jenkins/job/BuildTools/lastSuccessfulBuild/artifact/target/BuildTools.jar

Puis, nous le lançons. Cela va installer le serveur Minecraft sur le Raspberry Pi. L’installation prend un peu de temps pas d’inquiétude, soyez simplement patient :

sudo java -jar BuildTools.jar --rev latest

Si tout s’est bien passé, nous devrions pouvoir lancer Minecraft grâce à cette commande :

sudo java -Xms512M -Xmx1008M -jar /home/minecraft/spigot-x.x.jar nogui

Les deux paramètres -Xms512M -Xmx1008M sont le “range” alloué à l’application, c’est à dire le minimum et le maximum de ram utilisées pour l’application Spigot (Minecraft en version modifié). Le nogui signifie que Minecraft sera lancé sans interface graphique, c’est à dire en mode serveur. Java signifie simplement que nous lançons l’application avec le processus JAVA.

La Craftbox démarrera automatiquement Minecraft quand elle s’allumera

Comme le voyez sans doute, il faut accepter les condition EULA afin de pouvoir exécuter le serveur Minecraft. Pour cela, il faut ouvrir le fichier EULA.txt et remplacer la ligne eula=false par eula=true.

Deux possibilité s’offrent à nous :

  1. En passant par l’éditeur de texte : sudo nano /home/minecraft/eula.txt
    Vous modifiez la valeur en question à la main puis faite un Ctrl+X et ‘Y’ pour valider l’enregistrement du fichier.
  2. Ou en passant par sed pour allez plus vite ;) : sudo sed -i ‘s/false/true/g’ /home/minecraft/eula.txt

Il suffit de relancer Minecraft avec la commande que nous avons vu plus haut pour vérifier que tout fonctionne et générer le premier monde. Attention, ça prend également un peu de temps.

Bon, ça commence à être pas mal, cependant vu que nous sommes en train de faire un serveur, cela implique qu’il soit indépendant et qu’il démarre tout seul son processus sans qu’on retape la commande à la main à chaque fois.
Il va falloir faire un petit script qui va automatiquement s’exécuter au démarrage du Raspberry.

Commençons par le fichier, pour en générer un nouveau, il suffit de l’éditer (même si il n’existe pas) avec nano l’éditeur de texte :

sudo nano /home/minecraft/autorun-minecraft.sh

Dans lequel, vous allons reprendre la ligne définie plus haut :

#!/bin/sh
cd /home/minecraft
/usr/bin/java -Xms512M -Xmx1008M -jar ./spigot-x.x.jar nogui

En détail :

  1. La première ligne signifie que le fichier contient du code de type sh
  2. La deuxième ligne nous amène dans le bon répertoire (celui de Spigot)
  3. La troisième ligne lance Spigot ou Minecraft si vous préférez (avec JAVA, appelé en chemin absolu)

On change les droits du fichier afin qu’il soit lu/exécuté par l’utilisateur pi (celui par défaut) :

chmod -x /home/minecraft/autorun.sh

Il faut maintenant exécuter ce fichier au démarrage de la machine, pour cela :

nano sudo /etc/rc.local

Ajouter la ligne /home/minecraft/autorun-minecraft.sh juste avant la ligne « exit 0 » du fichier puis faite Ctrl + W, puis Y pour valider votre modification.

Il nous suffit de redémarrer le Pi pour savoir si tout fonctionne :

sudo reboot

Pour tester, démarrer le client Minecraft sur votre PC, votre Mac ou Linux et configurez l’adresse d’un nouveau serveur multijoueur avec l’adresse IP de votre Raspberry.

Double cliquez pour vous connecter, vous pouvez normalement toucher du cube ;)

La première étape de notre Craftbox est terminé. Dans le prochain article nous régleront l’IP fixe et configureront l’accès du serveur en ligne du serveur.

N’hésitez pas à me faire un retour sur votre installation ou me laisser un commentaire ^^v

  1. Craftbox : Fabriquer son propre serveur Minecraft – Installation
  2. Craftbox : Fabriquer son propre serveur Minecraft – IP fixe et accès online
  3. Craftbox : Fabriquer son propre serveur Minecraft – Le GPIO, les Led & le script
  4. Craftbox : Fabriquer son propre serveur Minecraft – Montage et Design

Source : https://raspbian-france.fr

Tags : craftbox, design, diy, led, minecraft, raspberry, raspbian, serveur,

Commentaires

Laisser un commentaire

Coucou toi,

En postant ton commentaire, essaye d'être le plus sympatique possible dans tes propos et dis au minimum "bonjour" si tu souhaites poser une question ;)

Merci pour ta participation