DayZ : Survivre, la chiasse en prime !

Par  | Le  | 10 Commentaires
Avis

Dans un monde ou les jeux vidéo sont de plus en plus faciles, de plus en plus accessibles, DayZ vient un peu bousculer cette standardisation pour proposer une expérience vidéo-ludique proche de la vraie vie, mais en pire (contre-attaque).

A la base, DayZ était un simple MOD sortie en août 2012 du jeu ARMA 2, une simulation militaire créée par Bohemia Interactive. A la tête du projet, le Game Designer Dean Hall vous propose de vous plonger dans un monde post-apocalyptique ou un virus a transformé les humains en Zombies. Rien de bien passionnant niveau Pitch me direz-vous, et pourtant plus d’un million de joueurs ont acheté la version Standalone Alpha du jeu en moins d’un mois. Attardons-nous un peu sur ce petit phénomène.

J’ai acheté DayZ après être tombé sur des vidéos un peu bizarre sortie du web où l’on observait un groupe de « survivants » surarmés, demandant à deux pauvres gars qu’ils avaient rencontré de s’entre-tuer à coup de hache pour espérer survivre, sinon c’était une balle dans la tête pour les deux compagnons de route.
C’est à cet instant que le jeu m’a intrigué. Je te le donne Emile, j’ai acheté le jeu courant Janvier avec une paire de copines (@Psykotik, @Vaa & @Shiki) pour m’y essayer et voir ce qu’allait donner cette simulation de survie : énième plagiat de Resident Evil ou de Minecraft ? (si si, c’est de la survie aussi) J’aime me faire mes propres idées comme vous le savez, et surtout … jouer ;)

Le pitch reste simple, mais le concept est bien plus complexe.

DayZ a été conçu de telle sorte que votre expérience dans l’environnement soit la plus réaliste possible. Le pitch reste simple comme nous l’avons vu plus haut, mais le concept est bien plus complexe.

Vous démarrez votre partie avec le strict minimum sur vous :

  • Un T-Shirt (que vous pouvez déchirer pour faire des bandages
  • Un pantalon
  • Une lampe torche avec sa pile
  • Quelques allumettes
  • Une boite de sardine (non ouverte…)

Votre point de départ se situe toujours au niveau des côtes d’une île slave, mais ces dernières sont gigantesques (plusieurs kilomètres). Si vous voulez jouer à plusieurs, il faudra prendre quelques minutes/heures pour vous retrouver. Petite astuce cependant, il y a des panneaux (v)indicatifs un peu partout, mais dans une langue proche du Russe, je vous conseille l’application DayZ Central SA sur Androïd ou encore le site DayZDB qui vous proposent la carte complète du jeu avec les traductions des noms des villes et bien plus. Pour se repérer entre les point cardinaux, personnellement j’utilise mon ombre, il semblerait que le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest également dans le jeu (à une vache près).

Rapidement, on comprend que pour survivre, il faut boire, manger et ….ne pas décéder ;) Qu’une seule solution pour ça, fouiller chaque maison, hangar, aéroport & autre base militaire pour y trouver de quoi se rassasier ou se protéger le mieux possible.
Les armes sont variées, cela va du pied de biche, au couteau, en passant par le fusil de chasse au canon que l’on peut scier histoire de « distribuer large » comme on dit dans le jargon de la survie. Chaque objet peut potentiellement interagir avec un autre. Par exemple, pour ouvrir votre boite de sardines, vous pouvez utiliser un ouvre boite bien sûr mais également un couteau, un tournevis, une scie à métaux… avec une petite quantité de perte de nourriture si vous n’avez pas l’outil approprié, oui parce qu’ouvrir une boite de lasagne avec un pied de biche n’est pas sans risque !
Mangez n’importe quoi et vous tomberez malade. Ne vous soignez et vous tomberez inconscient sur le sol pendant un temps variable. De plus, en fonction de certains symptômes, il vous faudra trouver la solution la mieux adaptée. Si vous perdez trop de sang, il faudra vous faire un bandage pour stopper l’hémorragie et certainement enchaîner sur une transfusion sanguine, et du coup trouver un compagnon avec le même groupe sanguin que vous. Bref vous l’aurez compris les combinaisons de système D sont très nombreuses.

Les Zombies sont certes pénibles, mais vos camarades de jeux sont bien plus dangereux encore ! 

Il faut bien comprendre que survivre, est le mot juste. Survivre à vous même d’abord, car mourir de faim ou de soif reste l’une des morts principales du jeu, et survivre des autres ensuite. En effet, les Zombies sont certes pénibles, mais vos camarades de jeux sont bien plus dangereux encore ! 

Tout ceci est du à un système de jeu très strict, vous n’avez pas droit à l’erreur. Mourrez et vous serez obligé de recommencer depuis le début, avec un nouveau personnage. Votre parcours, votre inventaire, tout est perdu… Ce qui met pas mal de joueurs à cran forcement. Quand vous rencontrez d’autre joueur, ça part rapidement en stress, tout est possiblement envisageable, alors tout le monde se méfie.
Vous pouvez tomber contre un pauvre gars plein d’entrain, vous demandant de l’aide, sans arme et vous suppliant de faire équipe avec vous et qui, à la première occasion, n’hésitera à vous faire exploser la boite crânienne comme une vulgaire pastèque trop mûre.
Autre cas possible, vous tombez sur plus nombreux et/ou plus fort que vous (et pas très sympa…), soit on vous tue et on vous dépouille, soit on vous attache et on dépouille, il faudra attendre quelques minutes avant de pouvoir bouger et vous servir de votre inventaire à nouveau…

C’est un peu ça la force de ce jeu, les rencontres humaines et la réaction souvent extrême de l’autre

C’est un peu ça la force de ce jeu, les rencontres humaines, la réaction souvent extrême de l’autre qui montre majoritairement que l’être humain va se méfier de nature, être cruel ou même avoir du vice. Bien sûr, ce n’est pas toujours le cas et les rencontres avec des gens sympas existent, bien heureusement, et je pense en faire partie (^^v). Ôter la vie au sien de DayZ est bien moins amusant que d’agrandir et faire progresser un petit groupe de survivant. DayZ proposant une touche permettant de parler (en audio) dans le jeu (on vous entendra à plusieurs mètres au alentour, comme dans la vraie vie), une option vraiment excellente, sauf quand les zombies ne sont pas loin, puisque le moindre bruit, même un pet silencieux, les attireront indubitablement vers vous.

Je vais conclure mon article en vous comptant ma première rencontre inter-humaines au sein du jeu, c’est un peu long mais très intéressant à mon sens :

Je survivais avec mes copines @Vaa et Shiki dans le jeu depuis déjà quelques heures, poches plutôt bien remplies mais aucune arme dans le groupe, ou à la limite ma chemise mais c’est moue…

Notre petite troupe de gay joyeux survivants gambadait de ville en ville à la recherche de nourriture et d’eau mais aussi de médicament pour moi, en effet j’avais malencontreusement mangé un fruit pourri qui m’avait rendu malade. Clairement, j’avais la chiasse (ce n’est pas dit explicitement comme ça dans le jeu et c’est bien dommage d’ailleurs…).
Voyant au loin une ville assez vaste, nous étions toutes les trois confiantes à l’idée de trouver ce que l’on recherchait. @Shiki, mieux connu sous le nom de la fouine, par fouiller toujours un peu en avant de nous, pendant que Vaa et moi-même étions à l’affût sur les premières maisons de la ville.

Ferme la putain, ferme la !

Quand soudain-t-à coup, nous entendîmes un coup de feu au loin (je précise que nous étions en conversion audio Skype en même temps). @Shiki nous lança un : « Me suit fait buter, me suit fait buter, barrez-vous… ». Aussi sûr de nous qu’une Dorade sur le plant de travail d’un cuisinier 3 étoiles, Vaa et moi-même essayâmes de rejoindre pour mieux fuir comme des lâches ! Je vis @Vaa s’approcher de moi en courant à 10 mètres à peine de là… Bim ! Le bougre s’écroule comme une merde sur une planche tout en susurrant au delà des 20 Db (c’est énorme pour un Vaa) « on m’a buté bordel ». Je prends mes jambes à mon coup (bien heureusement, je suis très souple) et j’arrive à me cacher dans un cabanon en bois un peu plus loin…

5 minutes passent, et après discussion avec mon équipe décédée, je décida d’aller à la rencontre du ou des tueurs en marchant, les mains levées (c’est une option dans le jeu) avec un message de paix et d’amour. Je m’exécute, en utilisant la touche audio pour que l’on m’entende, voulant être compris, je lance un « Hello, youhouuuuuu, hello everyone ! ». Deux types sortent alors d’une petite ruelle avec 2 fusils pointés sur moi, l’un d’eux me dit :

Mec au fusil qui peut me décéder à tout moment : « Ne bouge plus !!! »
Moi : « A cool, vous êtes Français ! »
Mec au fusil qui peut me décéder et visiblement nerveux : « T’as 10 secondes pour te mettre à genoux »
Moi : « Non mais, j’ai pas d’arme et je suis malade »
Mec au fusil complètement taré : « Ferme la putain, ferme la ! »

Je m’exécute, autant au niveau de la position que de ma parole. Les mecs me dépouillent, de A à Z, à la fin, toujours le même gars conclut : « bon, tu vas mourir mec ! », s’en est suivie une décharge de chevrotine au niveau de ma tempe, j’ai à peine eu le temps de conclure avec un « bataaaaaaard » en audio.

Cela résume assez bien le genre d’expérience que l’on peut avoir dans DayZ, des rencontres, souvent mauvaises certes, mais une aventure vraiment unique, que vous ne trouverez nul par ailleurs au moment ou j’écris ces quelques lignes. Une expérience à vivre absolument en tant que joueur.

Je rappelle que le jeu est en Alpha, disponible sur Stream à 23€99 et moins cher que dans sa version définitive.

 

Tags : chiasse, dayz, fps, survie, zombie,

10 réflexions sur « DayZ : Survivre, la chiasse en prime ! »

  1. AvatarPaduction

    Les développeurs ont annoncé que ce ne serait pas impossible qu'on le voit arrivé un jour sur PS4 et XBox One. Pour ma part, c'est une évidence que le jeu arrive un de ces quatre, les ventes sont trop bonnes sur PC pour délaisser les consoles de salon next-gen.
    D'ici la Release sur PC, on risque de le voir sortir sur console ou au moins annoncé oui.

  2. AvatarHexxomil

    Y'a déjà suffisamment de tarés dans la vraie vie, je suis pas convaincu que ce soit si divertissant que ça d'en rencontrer aussi in game, surtout quand le mec t'oblige à jouer la victime. Ce jeu n'est pas à mettre entre toutes les mains car la frontière entre réel et virtuel m'a l'air assez floue.

  3. Avatartarawih22

    Je peux comprendre que ça puisse heurter la sensibilité de certains mais le jeu reste fun à jouer. C'est assez unique en son genre, ça combine une expérience social avec un gameplay riche. Faut tester pour comprendre…

  4. AvatarHexxomil

    Toutafé, je testerai ça quand j'en aurais marre de TESO. En attendant y'a Pole Emploi pour avoir une expérience sociale intéressante :D

  5. AvatarPaduction

    @Hexxomil : Attention cependant, je pense qu'il y a plus de psychopathe du côté de Pôle emploi que sur DayZ. Sans rire, le jeu est à faire pour son style unique et son aspect très social forcement, ne tapons pas sur le jeu parce que certaines personnes sont complètement tarés ;)

  6. AvatarHexxomil

    Mais concrètement tu rejoins une partie avec début et fin ou alors t'es dans une sorte d'univers persistant ?

  7. AvatarPaduction

    Tu as des zones d'apparitions en effet, et le monde est persistant à partir du moment où tu te connectes sur le même serveur à chaque fois.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.